Pierres Sacrées

Forum RPG Médival Fantasy
 
N'oubliez pas de voter sur nos Top Sites toutes les deux heures !
Les inscriptions pour l'évent N°1 : L'assaut de Thenarÿs, sont closes. L'évent se passe ICI
Il reste de nombreux postes à prendre, allez voir ICI

Partagez | 
 

 Temps de crise, de grandes décisions s'imposent [PV: seul]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Temps de crise, de grandes décisions s'imposent [PV: seul]    Dim 6 Nov - 14:52

Une pluie d’une forte intensitée s’abattait sur les steppes des Landes Eternelles, ce qui était plutôt rare mais pas impossible. J’avais toujours pensé que c’était un signe d’une menace sur le monde Annálabÿr et malheureusement mes inquiétudes semblaient se révéler exacte. Toutes les Amazones s’étaient réfugiées dans leurs maisons, les entraînements de la journée furent annulés vu la tempête qui nous frappait de plein fouet. Cependant, je n’avais pas envi de rester dans mon palais, palais qui était certes très beau, rustique et très agréable à y vivre mais je ne pouvais jamais y rester seule. Il y avait toujours quelqu’un qui venait me rendre visite, certes ceci ne me dérangeait pas bien au contraire puisque j’aime aider mon prochain, mais plusieurs points me contrariaient au plus au point et il fallait donc que je reste seule pour pouvoir y réfléchir et prendre de bonne décision pour mon peuple et l’avenir du monde qui nous entoure, en tant que reine je ne pouvais rester à l’écart de tout cela.
Je pris mon épée, une cape pour me protéger de la pluie et je partis le plus vite possible du palais après avoir laissé un mot sur la table de ma chambre où il y était écrit :


« Pas de panique, je suis partie dans les alentours du village, que personne ne vienne me déranger sauf si un dirigeant d’un autre peuple serait présent et voudrait s’entretenir avec moi ou que la mort frapperait durant ma courte absence une personne de mon peuple. Je serais de retour dans trois heures. »

Pour le coup, je savais d’or et déjà que personne ne viendrait me chercher puisque aucun dirigeant n’était venu me voir durant les deux années de mon règne et qu’avant qu’un n’ose s’aventurer ici…

D’ailleurs ce point là était l’une de mes préoccupations, mais avant de réfléchir il fallait que je me pose quelque part, là où mon corps m’emmènerait. Je continuais à courir, toujours à la même vitesse, sans regarder derrière moi ou même devant au risque de me trébucher sur une pierre ou de me prendre un arbre en pleine tête, chose qui m’étais arrivée plus d’une fois mais ceci était une autre histoire bien plus plaisante que ce qui se passait maintenant.
Lorsque je fus enfin essoufflée, je me laissai tomber par terre sur le sol même à côté d’un petit ruisseau. La pluie ne cessait de tomber, mais cela m’était égale.
Après quelques longues minutes à regarder le ciel en ne pensant à rien d’autre, je fis comme à ma coutume : me parler à moi-même de toutes mes inquiétudes et y réfléchir à voix haute.


« - Commençons par le commencement. Tout d’abord, cette nouvelle que je viens d’apprendre grâce à certains de mes fidèles sujet Amazone, comme quoi les femmes sont très douées dans toutes les taches possibles et inimaginables…Non je ne vais pas encore débattre sur le sujet des femmes et sa supériorité ce n’est pas le but et de toute façon il n’y a rien à dire là-dessus puisque tout est claire sur ce sujet…Bon revenons en à cette histoire !
D’après certaines de mes Amazones, une pierre sacrée des seigneurs des Dragons aurait été dérobée, certainement celle d’Ouros par les sorcières des Tombes. Elles essayeraient de créer une armée des âmes de l’Ombre avec des morts-vivants…Je vois…le but d’Abrahel serait donc de dominer Annálabÿr ?! »


Je stoppai mon monologue un instant. Tout cela était simple à comprendre et la suite des événements facilement devinables : soit se soumettre au chaos, en laissant vaincre cette armée et réduire mon peuple certainement à la peur et par conséquent tout les principes des Amazones, la paix et la joie que j’ai instauré ainsi que la bonne entente entre mes sœurs et aussi notre force détruites à néant si les sorcières des Tombes n’assassinent tout mon peuple pour se débarrasser de nous…soit se battre contre elles, avec des chances de réussite vu les capacités exceptionnelles de mon peuple et les miennes mais aussi des chances de défaites avec par conséquent la fin de mes Amazones et ma mort.

« - Je dois choisir mon camps…Non, je ne dois pas le choisir puisque je sais déjà ce que je vais faire : Il n’est pas question que cette tragédie arrive, je préfère mourir que de voir cela ! Mon peuple et moi nous nous battrons contre ces sorcières des Tombes à nos risques et périls.
Nous ne sommes pas d’excellente combattante pour rien, nous nous entraînons tout le temps et nous demeurons les meilleures au monde ! Sauf que…Ah ! Je n’aime pas admettre cela mais il le faut malheureusement, seules nous n’y arriverons pas vu les pouvoirs de celles-ci … Ah ! Je déteste penser cela ! Oui, je ne suis pas une Amazone pour rien…
Bon, nous devons nous allier aux autres peuples qui veulent combattre avec nous cette armée des Ames de l’Ombre. Comme personne n’ait venu me rendre visite depuis mon arrivée sur le trône des Amazones de l’Ouest, les autres dirigeants doivent me connaître que de nom et ne viendront certainement pas maintenant ce qui est bien dommage. Puisqu’ils ne viennent c’est moi qui irais les voir.
Je pense que mon amie Arämi qui dirige maintenant les Amazones du Nord sera de mon côté, du moins je l’espère, ensuite je pense que le dirigeant de Delenör même si celui-ci est un homme sera avec nous dans cette bataille, même s’il n’aime pas les guerres d’après les rumeurs je le pense plutôt « intelligent » pour un homme et il doit savoir que la situation est trop dangereuse pour ne pas combattre. Et puis après tout c’est un humain, avec les nains c’est les seuls du sexe masculin avec que je peux apprécier voir bien m’entendre avec vu que mon père est…enfin était un humain…Il faudrait aussi que je rende visite… »


Un froid s’empara de moi soudainement. Je venais de penser au royaume de Fëanör mais il y avait un minuscule problème dans l’énoncé : Je suis toujours une Impure ! Si je vais rendre visite aux Enôrii je vais me faire tuer avant de pouvoir dire un mot même si je suis la reine des Amazones…

« - Donc deux problèmes à résoudre : Le premier, avoir des alliés et m’entendre donc avec des dirigeants d’autres contrées. Le second, trouver un moyen de communiquer avec les Enôrii sans se faire tuer… Eh bien ce n’est pas gagné ! Mais au faite, est ce que les autres sont au courant de ce qui se passe ? Après tout mon royaume est celui le plus proche de celui des Seigneurs des Dragons d’où le fait que je connaisse la tragédie qui est en train de se produire mais cela est moins certain pour les autres Royaumes.
Troisième et problème à régler en priorité : renseigner les autres pays et cela le plus rapidement possible donc maintenant ! »


Je me remis sur mes pieds, j’étais bien entendue trempée de la tête au pied, pied que je ne chaussais jamais heureusement que je ne craignais pas le froid et que la maladie ne m’atteignait que très rarement. J’avais assez réfléchi et débattu, je savais quoi faire.

Après une nouvelle longue course, j’aperçus mon palais. Je me rendis dans ma chambre où le papier avait disparu, je n’en fus pas surprise. Suite à une bonne toilette, je me préparais à partir sur le champ. Je pris mon épée bien évidement que j’attachai sur le coté et mon arc que je mis sur mon dos avec des flèches. Je m’emparai de ma bourse bien remplie, les dessous de tables allaient sûrement me servir durant mon voyage.
Je pris un papier et un stylo où j’y inscrivis :


1- Rendre visite au dirigeant de Delenör pour l’avertir du danger et lui demander s’il est prêt à se battre avec les Amazones de l’Ouest. Si possible devenir son allié.
2- Aller voir soit les Amazones du Nord pour les mêmes raisons ou soit revenir sur mes pas et se rendre chez les sorcières des Brumes pour avoir peut être plus d’information sur ce qui se passe chez les seigneurs des Dragons.
3- A remplir plus tard, quand j’aurais déjà accomplis les deux premières tâches.


Avant de me rendre aux écuries, je dis à l’une de mes sujets que je devais un voyage d’affaire en urgence, de prévenir les autres Amazones de mon peuple et qu’on vienne me chercher là ou je me trouve s’il y avait un problème.
Je montai sur ma licorne, prit une grande inspiration et je me mis en route en direction du premier port pour prendre un bateau en direction de Delenör en espérant que le seigneur de cette contrée si trouverait.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Temps de crise, de grandes décisions s'imposent [PV: seul]    Sam 12 Nov - 20:55

J'allais partir au grand galop avec ma licorne pour le port le plus proche quand j'entendis soudaine une Amazone m’appelait. Je me restai donc immobile et me tournai vers l'une de mes fille de mon peuple avec un grand sourire même si celui ci était plus crispé puisque j'aurais bien voulu qu'on me laisse tranquille pour que je puisse partir le plus vite possible à Delenör.

- Qu'as tu ma belle? lui dis-je avec la plus grande des gentillesses, t'arrives t-il malheur? Es tu souffrante? Racontes moi tes malheurs ma douce soeur!

Oui, je considérais toutes les Amazones comme mes soeurs, je les aimais tant, c'était mon peuple, ma famille, mes amis, ma vie...Je mourrai et souffrirai pour elle si le destin en décidé ainsi.
L'Amazone, âgée d'une quarantaine d'année au moins, était l'une des mes espionnes secrètes qui allait dans toutes les contrées à la recherche de problème, rumeurs et ainsi de suite tout cela dans le but de se tenir informer de ceux qui se passait dans notre monde, d'ailleurs elle faisait partie de celles qui avaient découvert le drame qui se passait chez les douze seigneurs des Dragons.
Elle me dit alors que je ne devais pas me rendre à Delenör mais je la stoppai dans ses dires en répliquant:


- Je dois m'y rendre, que tu le veuilles ou non! C'est pour le bien de notre peuple, et la survie de notre monde...Et d'ailleurs pourquoi ne devrais je pas m'y rendre?

Si je l'avais laissée continuer, elle me l'aurait certainement dit d'elle même mais mon comportement en avait décidé autrement. L'Amazone me dit alors qu'elle savait de source sur que le seigneur de Delenör était en mission secrète au royaume des Enôrii. Si je voulais le trouver et lui parler je devais me rendre donc dans cette contrée...

Il y avait toujours le même problème, c'était que j'étais une impure et par ce statut je courrais à ma perte en m'y rendant! Le seul avantage que j'avais été d'être Reine des Amazones de l'Ouest, cela pourrait peut être me sauver, mais avec ses êtres que je connaissais fort bien rien n'était certain bien au contraire.
J'avais peur...Même si je ne l'admettrais jamais en public, ma fierté m'en empêchait, j'avais peur de m'y rendre...Premièrement, j'allais peut être y rendre l'âme, je me méfiais d'eux et en même temps et ça non plus je ne le dirais jamais, je les détestais! Il voulait ma mort, ils avaient tué mes parents et détruis ma petite enfance! Sans les Amazones je serais morte! Sans mes talents de guerrière si grand et exceptionnelle mon oncle m'aurait assassinée! Et aussi, cet endroit me rappeler tellement de souvenir, surtout celui de la mort de mes géniteurs que j'avais vu de mes propres yeux...

Me rendre dans mon pays d'enfance était presque un suicide! Je le savais, mais mon devoir était de protéger mon peuple de la menace des Sorcières des Tombes et d'Ouros! Pour le protéger de cela, je devais m'allier avec les autres dirigeants, et pour m'allier avec eux, je devais me rendre chez les Enôrii... Voilà ce qui me donna la force et le courage de dire à mon espionne que je partais tout de suite en route vers Fëanör et que j'y reviendrai avec de bonne nouvelle, du moins je l'espérais de tout coeur!


(Kuli part donc pour Fëanör en mission pour y rencontrer le seigneur de Delenör ainsi que les dirigeants de Enôrii pour les informer de la menace qui s'étend sur le monde et essayer de s'allier avec eux pour se battre contre les Âmes de l'Ombre)
Revenir en haut Aller en bas
 
Temps de crise, de grandes décisions s'imposent [PV: seul]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» CASSYOPEE ▬ "Quel est le plus grand navigateur de tous les temps?" - "Euh... Internet Explorer?"
» Les Grandes Citations
» Une crise alimentaire majeure se profile dans le Monde
» Pour mieux comprendre la crise alimentaire.
» Crise haitienne : Trouver le coupable ? Le pdt, PM, leaders ou Minustah!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pierres Sacrées :: Les Steppes :: Tribu des Amazones de l'Ouet-
Sauter vers: