Pierres Sacrées

Forum RPG Médival Fantasy
 
N'oubliez pas de voter sur nos Top Sites toutes les deux heures !
Les inscriptions pour l'évent N°1 : L'assaut de Thenarÿs, sont closes. L'évent se passe ICI
Il reste de nombreux postes à prendre, allez voir ICI

Partagez | 
 

 La rencontre [terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: La rencontre [terminé]   Dim 5 Fév - 22:41

27 Aneski 4321


Lou-ann regarda dans sa corbeille le fruit de son après-midi de travail et fit une moue déçue, il y avait à peine de quoi se payer un repas, et certainement pas de quoi dormir dans un bon lit. Bah, elle négocierait sa chambre contre un peu de musique. Elle rassembla ses affaires, ne prenant pas le temps d’enlever les plumes multicolores qui ornaient sa chevelure et se mit en route. La nuit commençait à tomber et il faisait rapidement froid à Firen, sans compter les divers voyous et brigands qui ne tarderaient pas à sortir. Lou-ann, son sac sur le dos, commença à quitter la place du marcher. Les badauds étaient encore nombreux mais elle n’eu aucun mal à se faufiler parmi la foule. L’auberge qu’on lui avait indiquée était à l’autre bout de la ville, elle décida de couper par des ruelles plus petites et moins fréquentées mais qui lui feraient gagner du temps.

Ce fut une erreur.

Rapidement une puis deux silhouettes se glissèrent dans son sillage. Deux hommes à première vue, le regard avide et le sourire aux lèvres, ils pensaient certainement suivre une proie facile avec un peu d’argent à la clé et surtout du bon temps. Lou-ann étudia rapidement les diverses possibilités qui s’offraient à elle. Elle pouvait s’arrêter et les affronter, ils n’étaient que deux, mais la perspective de se battre contre ses vermines la fatiguait par avance. Tenter de les semer dans les ruelles … trop éreintant là aussi. L’esquive par les toits semblait donc la meilleure solution. Le seul problème était que perdu dans ses réflexions, elle vit un peu trop tard leurs trois acolytes qui arrivaient devant elle.
Tout se passa alors en quelques secondes. L’un des hommes lui barra le passage et tendit la main pour l’attraper, elle l’esquiva tout en attrapant une de ses dagues qu’elle planta dans l’œil de celui qui tentait de le saisir par derrière. Le premier s’écarta légèrement face à cette attaque imprévue et elle en profita pour bondir sur le toit le plus proche.
Lou-ann n'identifia tout d'abord pas l'ombre devant elle mais à peine avait elle pris pied sur la toiture qu’un éclair argenté l’obligea à reculer. L'homme à genouillé là ne s'attendait visiblement pas à de la compagnie et il réagit par réflexe, sa lame décrivant un arc de cercle, entaillant la tunique de sa visiteuse sans pour autant mordre la peau. Mais le mouvement de recul suffit à faire perdre l'équilibre à Lou-ann et elle bascula en arrière. Les hommes dessous s’écartèrent en la voyant tomber et elle atterrit lourdement sur un tas de vieux débris. Elle sentit son épaule droite protester sous le choc et constata en se relevant qu’elle avait une vilaine plaie.
-Alors ma jolie on veut jouer au chat ?!
Ses comparses partirent d’un rire gras puis s’avancèrent, armes à la main. Ils remarquèrent à peine la nouvelle silhouette qui se dessinait au coin de la ruelle la plus proche, avançant d’un pas incertain, ne semblant même pas voir le petit groupe non loin de lui.
Un mouvement au dessus d’elle fit lever la tête de Lou-ann, juste à temps pour voir son précédent agresseur sauter du toit, fondre sur le nouveau venu et lui ouvrit la gorge en un large sourire sanglant. L'homme porta les mains à sa gorge et tenta vainement de retenir le flot de sang qui s'écoulait de son cou mutilé. Il s'effondra rapidement et mourut dans un gargouillis écœurant. L'assassin, tout de noir vêtu, se retourna alors vers eux un sourire glacial aux lèvres.


Dernière édition par Lou-ann le Mer 14 Mar - 10:15, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La rencontre [terminé]   Lun 6 Fév - 21:28

Tout était allé trop vite. Un instant elle était cernée par une bande de voyous, et maintenant il ne restait plus que des cadavres autour d’elle. Enfin presque. Comme l’avait fait remarquer celle qui l’avait secourue, l’un d’eux était encore en vie.

Lou-ann examina la scène, se repassant mentalement le combat qui venait d’avoir lieu. Non, pas réellement un combat, une simple suite d’exécutions perpétrées par un individu hors du commun. Cela faisait bien longtemps qu’elle n’avait assisté à pareille démonstration d’adresse et de rapidité. Des souvenirs de son enfance à Fëanör commençaient à refaire surface mais elle les chassa vite de ses pensées. Le temps n’était pas à la nostalgie et cette fille (elle semblait assez jeune) pouvait très bien être une sang-mêlé.

Elle se secoua énergiquement afin de reprendre ses esprits mais fit une grimace douloureuse. Son épaule était dans un sale état, elle devrait s’en occuper rapidement si elle ne voulait pas que ça s’infecte. Mais pour l’heure une délicieuse odeur d’hémoglobine lui rappelait qu’il y avait longtemps qu’elle n’avait pas gouter le sang humain. La voie semblait libre, son sauveur devait être loin à présent. L’énorii, une dague toujours en main, avança lentement vers l’homme qui commençait à gémir et à essayer de bouger. Lorsqu’elle s’arrêta devant lui il leva vers elle un visage où se mêlaient colère et douleur, ses yeux revenants inévitablement vers l‘arme de celle qui avait été sa proie. La jeune femme devenue prédateur rangea son arme dans une poche de sa tunique et vit l’espoir naitre dans les yeux de sa future victime.

Plus haut sur un toit Aéline émit un petit soupir de déception et se détourna de la scène qui n’avait plus aucun intérêt à présent.

Lou-ann s’agenouilla près de l’homme qui n’osait bouger craignant encore trop pour sa vie et passa une main délicate sur son visage, puis peu à peu, à mesure que le sourire de la jeune femme s’élargissait, la peur revint, puis la terreur lorsqu’elle dévoila ses canines allongées.
Le brigand essaya de se dégager mais elle le saisit fermement par les cheveux et lui tordit violemment le cou, dégageant ainsi sa carotide dans laquelle elle planta avidement ses crocs. L’homme se débâtit et cria quelques instants mais l’énergie quitta rapidement son corps tandis qu’il se vidait de son sang. Il ne resta bientôt qu’un cadavre vide.

Repue, elle se redressa et soupira d’aise. Décidément, rien ne valait un bon repas.
Ses forces retrouvées, elle se mit en devoir de détrousser les malheureuses victimes de ce carnage. Elle vida poches et sacs, négligeant les armes de mauvaises factures et leur préférant l’argent. Au moins ce soir elle pourrait dormir au chaud ! Une fois son butin récolté elle repris son chemin vers la taverne.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La rencontre [terminé]   Ven 10 Fév - 14:42

Lou-ann aperçut enfin la taverne qu’elle cherchait. Même si son repas improvisé l’avait ragaillardie, elle avait maintenant envie de se poser dans un endroit chaud et surtout avec un bon verre. Lorsqu’elle franchit la porte, elle fut assaillie par les bruits de conversations diverses et les agréables odeurs de cuisines. Le brouhaha ambiant la fit sourire, elle appréciait ce genre de lieux plein de vie. Mais avant de s’installer, elle s’avança vers le comptoir et héla le barman.
-Bonsoir, dites, j’aurai besoin d’un guérisseur, vous en connaissait un bon par ici ?
L’homme regarda la nouvelle venue d’un œil septique puis haussa les épaules.
-Il y en a bien un un peu plus haut dans la rue mais il sera pas là avant demain matin.
Lou-ann fit une petite grimace en pensant à son épaule abimée.
-Dans ce cas j’attendrais, merci. Je vais m’asseoir là-bas, dit-elle en désignant une table libre non loin de la cheminée, je pourrais avoir une bière naine s’il vous plait ?
Le barman approuva d’un signe de tête et elle alla s’installer. Elle posa son sac à côté d’une chaise et s’y laissa tomber avec plaisir. La salle était agréable, chaude et bien éclairée, et avec un bon breuvage en perspective la soirée commençait bien.
Lou-ann tourna distraitement la tête lorsque la porte d’entrée s’ouvrit mais ne prêta pas réellement attention à la jeune femme qui venait d’entrer. Pourtant celle-ci se dirigea vers elle sans hésiter puis s’assit à sa table. Lou-ann la dévisagea, simplement surprise tout d’abord, puis elle ouvrit grand les yeux. Ce ne pouvait être un hasard. Quelques minutes plus tôt une femme d’origine énôrii lui vient en aide et maintenant une autre s’assoit à sa table. Non, c’était la même. Derrière sa cape elle reconnu en effet les vêtements sombres sauf que cette fois-ci elle en était sure, il s’agissait bien d’une Enôrii. Grande et fine, de longues oreilles, cela ajouté à l’adresse et à la rapidité lors de son combat, le doute n’était plus permis.
*merde*
Lou-ann détestait se retrouver en présence des membres de son peuple, mais là, elle ne pouvait pas se défiler. Heureusement, l’arrivée de la serveuse avec sa bière lui permit de reprendre contenance. Elle la remercia, commanda une seconde chope puis reporta son attention sur son invitée surprise qui la fixait toujours.
-Ca va ton épaule ?
Elle s’attendait certes à pas mal de questions mais celle là la pris au dépourvu.
Elle lui sourit et répondit :
-Je vais avoir un hématome sur toute l’omoplate et j’ai besoin de soins pour la plaie, mais comme il n’y a pas de guérisseur disponible pour le moment, ça attendra demain ! J’ai bien mangé alors je devrais pourvoir tenir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La rencontre [terminé]   Lun 13 Fév - 21:21

Une sang-mêlé, comment cette fille pouvait dire une chose pareille après l’avoir vu boire le sang de sa victime (ou au moins avoir vu le résultat). Lou-ann observa son interlocutrice, essayant de déceler de la malice ou autre chose pouvant expliquer ses paroles mais, de toute évidence, elle croyait ce qu’elle disait. Maintenant restait à savoir si Aéline était elle-même une sang-mêlé ou non.
L’Enôrii bu une gorgée de bière puis répondit :
-Avant de continuer cette conversation, je pense qu’il est important d’expliquer certaines choses.
A ses paroles, Lou-ann vit son invitée se raidir, de toute évidence ce n’était pas la réponse qu’elle attendait. Elle lui sourit pour essayer de l’apaiser.
-Rien de grave rassure toi, mais tout de même … Sais-tu quelles sont les principales différences entre un Enôrii et un sang-mêlé ?
La jeune fille parut surprise mais décida malgré tout de répondre.
-Les sang-mêlé sont plus petits et plus lents, comme toi.
-Moui, merci pour le compliment. Mais ça, ce sont des caractéristiques physiques assez aléatoires. Toi par exemple, tu dois frôler le 1,80m et niveau rapidité tu n’as rien à envier à ce peuple. Non, il y a deux choses, deux différences fondamentales. La première, celle qui se remarque le plus facilement est l’alimentation. Aucun sang-mêlé ne boit de sang et ils n’ont pas ses jolies canines, fit elle en montrant ses dents.
Aéline parut figée, comme tétanisée par ce qu’elle venait d’entendre, soit parce qu’elle venait de comprendre les origines de celle qu’elle avait aidé ou parce que cela remettait en cause sa propre nature.
-Donc, oui, je suis une Enôrii, 100% pure souche ! ajouta Lou-ann avec un grand sourire.
Les mains crispées à s’en blanchir les articulations, sa voisine de table parvint tout de même à parler, la voix tendue.
-Tu as dis deux différences.
-Oui, les sang-mêlé n’ont pas de totem.
Devant son froncement de sourcils elle précisa :
-Il s’agit d’un animal avec lequel l’Enôrii a une relation très particulière, un peu fusionnelle et aussi avec lequel il peut communiquer par télépathie.
Ces dernières paroles semblèrent vider Aéline de toute énergie. Une dernière question permettrait d’ôter tous les doutes.
-Comment s’appelle-t-il ? lui demanda-t-elle avec douceur.
-…Loky.
Lou-ann avait vu donc juste, sa nouvelle connaissance était bel et bien une Enôrii. Mais étrangement cela ne lui déplaisait pas. Se retrouver en face d’un membre de son peuple après de si nombreuses années lui faisait du bien et elle décida de laisser de côté ses douleurs passées pour essayer de mieux connaitre cette nouvelle venue. Mais tout d’abord, pour l’aider à surmonter la nouvelle, elle commanda une bouteille de tequila et leur servi un verre chacune. Elle en tendit un à Aéline qui l’attrapa machinalement et leva le sien.
-A ta santé Aéline, soit la bienvenue parmi le peuple Enôrii ! Je m’appelle Lou-ann.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La rencontre [terminé]   Mer 15 Fév - 13:23

Décidément, cette fille était pleine d’énergie ! Et finalement, leurs parcours n’étaient pas si différents. Elle leva les mains en signe d’apaisement.
-Je te comprends, ce ne sont pas les gens les plus accueillants du monde, avec leurs traditions figées depuis des siècles et leur morale encore plus rigide, on n’a pas vraiment envie de leur sauter au cou !
-Tu en parles comme si tu leur étais étrangère …
-Eh bien disons que je n’adhère pas vraiment à leur mentalité. J’ai quitté Fëanor quand j’avais 10 ans donc même si j’y ai passé mon enfance, je me suis réellement forgée parmi les humains. J’ai un peu la double culture mais ça a été facile de trouver laquelle me convenait le mieux ! Les humains sont plus simple, moins orgueilleux et ils acceptent plus facilement les différences. Moi je les aimes bien ! Et pas que en casse croute ! Ajouta-t-elle en riant.
Sa dernière remarque eu pour effet d’arracher un sourire à sa compagne et elle rit de plus belle.
-En tout cas ça me fait plaisir de rencontrer quelqu’un comme toi, ça faisait longtemps que je n’avais pas eu une conversation aussi intéressante !
Le compliment sembla toucher Aéline car elle parut plus détendue.
-Et dorénavant tu n’auras plus à te méfier des Enôrii, ça c’est plutôt un bon point. Si tu ne les abordent pas ils ne devraient même pas t’approcher, ils sont du genre réservés.
Décidément, Lou-ann passait un bon moment, cela faisait des années qu’elle n’avait parlé aussi ouvertement avec quelqu’un, qui plus est avec une autre Enôrii. Elle commençait même à envisager de développer cette relation inattendue. Elle avait croisé bon nombre de personnes, hommes et femmes, au cours de ses voyages, mais ces ses rencontres, bien qu’intéressantes, restaient éphémères. Il était peut-être temps pour elle de s’ouvrir un peu. Elle attrapa la bouteille pour les resservir mais son mouvement lui arracha une grimace.
-En ce qui concerne ta proposition de me soigner, je suis pour ! Je dois avoir un bleu de la taille d’une assiette ! Qu’elle idée aussi d’essayer de m’ouvrir le ventre sans prévenir ! Ca aurait pu être dangereux !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La rencontre [terminé]   Jeu 16 Fév - 21:57

Après le départ quelque peu rapide d’Aéline, Lou-ann resta quelques minutes assise, le regard dans le vide. Cette fille avait une sacrée personnalité et cela lui plaisait, c’était le genre de personne avec laquelle on ne s’ennuie pas. Elle sentait au fond d’elle-même que cette rencontre allait marquer un tournant dans sa vie.
Un élancement dans son épaule blessée la ramena douloureusement à la réalité. Elle se leva et alla demander une chambre à l’aubergiste. Celui-ci ne lui donna une clé qu’après avoir eu la certitude qu’elle avait de quoi payer. Il faut dire que ses habits n’étaient pas de première jeunesse. Elle monta dans sa chambre et déposa son sac au pied du lit. La pièce était petite et sobre, un lit et une console avec un bac d’eau en étaient les seuls meubles. Cela ne dérangeait absolument pas la troubadour qui avait l’habitude de dormir dans des lieux beaucoup moins confortable. Ce qui l’incommodait d’avantage était le froid ambiant. Elle avisa une cheminée dans le mur en face du lit et quelques buches posées à côté. Elle les empila et, posant les mains entre les buches, fit appel à sa magie. Rapidement de la fumée commença à monter puis une jolie flamme prit vit au milieu du bois. Lou-ann s’écarta satisfaite et resta devant l’âtre pour profiter de la chaleur. Une fois réchauffée elle entreprit de vérifier le contenu de son sac. Avec toute cette agitation, elle espérait que son instrument n’avait pas subit de dommages. Heureusement sa nyckelharpa était intacte. Elle profita aussi de ce temps libre pour enlever les plumes de ses cheveux et nettoyer ses ustensiles, balles, couteaux et autre. En temps normal ce travail, bien que fastidieux, lui aurait permis de se calmait et de repenser à tout ce qui venait de lui arriver. Pourtant, cette fois-ci la douleur qui pulsait dans son épaule l’empêchait de se détendre. Chaque mouvement la faisait grimacer mais elle termina tout de même sa tâche. Le visage pâle et tendu, elle rangea son matériel et redescendit attendre sa nouvelle amie. Elle n’eu cependant pas à attendre car elle la repéra près du comptoir alors qu’elle-même était encore dans l’escalier. Elle l’interpella et toutes deux remontèrent dans la chambre. Lou-ann s’assit et tenta tant bien que mal d’enlever sa chemise pendant qu’Aéline préparait ses ustensiles.
-Il va falloir que je descende pour faire réchauffer ça. Reste là s’il te plait.
Lou-ann releva la tête et vit l’écuelle contenant l’eau dans les mains de sa guérisseuse.
-Attends, donne moi ça plutôt.
Après tout, quitte à se lier avec quelqu’un, autant en montrer le maximum dès le départ, ça serait fait.
Aéline approcha et lui donna le récipient. Lou-ann se concentra, ses mains entourant le bol. Elle devait réchauffer l’eau mais pas la faire bouillir. Etrangement, il lui était plus facile, bien que plus fatiguant, de créer une forte chaleur.
-Voilà, ça devrait aller maintenant, lui dit-elle en tendant l’eau à présent réchauffée.
L’assassin la récupéra et en testa la température.
-C’est aussi un des avantages d’être une Enôrii, la magie fait partie de nous. Mon élément est le feu. Ca peut être pratique, ajout-t-elle en souriant.
Aéline eu un petit rire moqueur et, levant une main au dessus du bol, elle en fit s’élever le contenu au dessus du récipient.
-Moi aussi je connais la magie.
Cette fille était réellement impressionnante, sans rien connaitre de son peuple d’origine, elle avait pourtant réussi à en développer les principales caractéristiques. Lou-ann approuva d’un hochement de tête.
Posant l’eau sur le lit, Aéline entreprit de l’aider à ôter son vêtement. Une fois la blessure a nue elle l’inspecta et fit une petite grimace.
-Ce n’est pas très joli, je vais devoir faire quelques points.
Sa patiente émit un grognement des plus significatifs.
-Génial, moi qui adore les piqures !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La rencontre [terminé]   Mar 21 Fév - 8:58

Encore partie ! Décidément, il semblerait que ce soit une habitude !
Lou-ann fit remuer son épaule avec précaution et ne ressenti pas de réelle douleur, une certaine gène oui, mais rien de grave. Son soigneur improvisé était assez doué finalement. Elle se retint de toucher le bandage, rien que l’idée d’avoir des fils plantés dans la peau lui donnait envie de tout arracher !
Pour se changer les idées, elle attrapa son sac et sorti son instrument. Elle prenait toujours autant de plaisir a en admirer les courbes, la couleur délicate du bois et la perfection des touches. Lorsqu’Aéline revint dans la chambre les bras chargés de boissons, son amie était en train de terminer son accordage. Elle se sourirent mutuellement, la soirée s’annonçait bien !
L’assassin servit les boissons et la troubadour entama une mélodie joyeuse et entrainante. Ainsi débuta leur soirée, alternant chansons, discussions et franche rigolade, le tout bien arrosé ! Lou-ann parlait de sa vie de voyages et de rencontres et Aéline de ces expériences.
Un sujet vint pourtant troubler la bonne humeur de cette veillée.
-Ma rencontre avec Loky a vraiment changé ma vie, c’est mon ami le plus cher ! Et toi, comment s’appelle ton totem ?
La musique s’arrêta brutalement. Aéline , à moitié allongée sur le lit, se tourna vers son amie. Celle-ci avait le regard dans le vague.
Son totem … personne encore ne lui avait posé la question et elle n’en avait donc jamais parlé. Se sentait-elle prête à affronter sa honte ? Pas vraiment. Mais si elle voulait bâtir une réelle relation, elle devait être honnête, avec Aéline et avec elle-même.
Lou-ann pris une profonde inspiration, ferma les yeux et laissa ses doigts courir sur les touches de son instrument, l'archer glisser sur les cordes, improvisant une mélodie plus lente, et les souvenirs ressurgirent dans son esprit, aussi vif et douloureux qu’au premier jour. Le regard à présent fixé sur un paysage lointain qu’elle seule pouvait voir, elle commença son récit.
-Quand j’étais enfant, j’étais trop petite, trop faible. Née avant terme mon corps peinait à se développer et j’étais souvent mise à l’écart. Mais lorsqu’un Enôrii atteint l’âge de 10 ans, il doit subir une épreuve, un rituel qui lui donnera officiellement une place parmi son peuple. L’enfant, une fois baigné dans les eaux du lac Quêlnos et paré de symboles protecteurs, doit partir seul dans la forêt de Fëanor afin de trouver son animal totem. Il ne peut retourner auprès des siens qu’une fois sa tache accomplie. J’attendais ce jour avec impatience, le jour où je pourrais enfin leurs montrer que j’étais une véritable fille du peuple de la Lune !
Lou-ann fit une pose, ses doigts , comme animés d’une vie propre, jouaient toujours. Elle se tourna vers son amie le regard emplie de douleur et de tristesse.
-Je n’ai jamais accomplie ma tache.
Une larme unique roula sur sa joue et elle ferma les yeux.
-Retourner à Enawen, affronter leurs regards … celui de mes parents … j’avais trop honte. Alors je suis partie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La rencontre [terminé]   Jeu 1 Mar - 21:17

La réponse de son amie était franche et directe, comme à son habitude. Même si elle ne comprenait pas la douleur de Lou-ann, elle avait visiblement envie de l’aider. Et cela suffisait à l’Enôrii. Aéline n’ayant jamais vécu à Fëanor, elle ne pouvait appréhender toute l’importance que le peuple de la Lune donnait aux totem, aux traditions … Et même si elle avait du mal à se l’avouer, Lou-ann était consciente que cette éducation avait encore beaucoup d’impact sur elle. Elle ne parvenait toujours pas à passer outre les conventions Enôrii. Ne jamais trouver son totem était une idée terrifiante mais elle s’y était peu à peu habituée et elle n’avait jamais songé à partir de nouveau à sa recherche. Pourtant l’idée était tentante, porteuse d’espoir, mais retourner là-bas … elle ne savait pas encore si elle en aurait le courage. Mais une chose était sure, si elle se décidait, elle ne serait pas seule et cette pensée la réconforta bien plus qu’elle ne l’aurait imaginé.
Elle but sa bière d’une traite, remercia son amie d’un hochement de tête et se redressa, archer en main.
-Ma chère Aéline, tu as raison, il est temps que je me reprenne ! Et surtout, l’heure n’est pas aux lamentations mais à la fête !
Et, comme transportée d’une nouvelle énergie, elle entama son morceau préféré qu’elle accompagna de son chant. Sa voix s’éleva haute et claire, faisant éco aux notes cristallines de son instrument, le tout rythmé par les claquements de mains d’Aéline. La bonne humeur revenue, la soirée se poursuivit joyeusement jusqu’à l’aube.
Aéline se réveilla peu avant midi au léger son d’une mélodie fredonnée par la troubadour. Celle-ci était assise par terre au pied du lit et semblait absorbée dans la confection d’une coiffure des plus colorées. L’assassin s’approcha afin d’observer ce curieux travail. Lou-ann nouaient patiemment une multitudes de rubans, rouges, jaunes, oranges dans sa chevelure.
-Cet après-midi il y a un grand marché au sud de la ville, il y aura beaucoup de monde, faut que je me fasse remarquer ! expliqua-t-elle sans se retourner.
-Ah oui là c’est sur, ils vont pas te rater !
Aéline s’assit sur le bord du lit, attrapa un ruban et entreprit de l’aider.
-Et tu gagnes bien ta vie comme ça ?
-Je me débrouille, la nourriture n’est pas un problème et j’ai un toit au dessus de la tête la plupart du temps, ça me suffit. Il est vrai que vivre une vie de troubadour n’est pas de tout repos et n’offre pas un grand confort, mais c’est-ce qui me convient.
L’assassin eu un petit rire sceptique mais préféra ne rien dire pour ne pas vexer sa nouvelle amie. Ce mode de vie était totalement étranger a une jeune femme comme elle qui avait l’habitude d’obtenir ce qu’elle voulait.
-Et si tu m’accompagnais ?! ajouta Lou-ann en se retournant d’un seul coup.
Le mouvement soudain avait surpris Aéline et elle eu juste le temps de lâcher la mèche qu’elle tenait pour ne pas lui tirer les cheveux. Elle s’apprêtait à refuser, n’accordant que peu d’intérêt à ce genre de spectacles en public mais le sourire radieux que la jeune femme affichait la fit changer d’avis.
-Si tu veux, répondit-elle en haussant les épaules.
Rendez-vous fut pris et, une fois ses préparatifs terminés, Lou-ann partit vers le marché.
Aéline la rejoignit un peu plus tard et elle trouva la troubadour déjà installée aux abords du marché, faisant voltiger plusieurs dagues au dessus d‘elle. La foule était dense, les lieux bruyants et déjà un attroupement s’était formé devant la jongleuse. Chaque mouvements un peu osé provoquait des exclamations dans le public, certains retenant leur souffle dans les moments les plus dangereux. La jeune Enôrii devait avouer que sa compagne était plutôt agile, ses mouvements étaient fluides et rapides, chaque geste était calculé à la perfection. En plus de sa chevelure rendue flamboyante, des rubans colorés étaient également accrochés à sa tenue. On aurait dit un véritable feu-follet. Le public était subjugué. Subjugué et donc peu attentif à ce qui l’entourait. L’occasion était trop belle. L’assassin, se faisant voleuse, n’eut même pas besoin de faire appel à sa magie. Elle se glissa délicatement entre les spectateurs, ses mains effleurant négligemment vestes et ceintures, les délestant au passage de leurs bourses. Le numéro une fois terminé, elle applaudit avec la foule, fit un petit geste à son amie et s’éloigna, la laissant continuer son spectacle. Elle repartit les poches sensiblement plus remplies, satisfaite.
Le soir venu, lorsque Lou-ann revint à l’auberge, Aéline s’y trouvait déjà sirotant une bière à une table au fond de la salle. Elle passa au comptoir demander une bière et alla la rejoindre. Elle s’assit sans un mot et fixa sa compagne de table. Celle-ci leva un sourcil interrogateur.
-Je t’ai vue détrousser des spectateurs sur la place du marché, dit-elle sèchement.
-Et alors ?
Aéline ne voyait pas où était le problème.
-Et alors ?! Alors je ne fait pas de spectacle pour voler les gens ! S‘il veulent me donner de l’argent tant mieux, sinon tant pis, mais je ne le leur prendrait pas de force !
-Tu ne leur à rien volé, c’est moi, alors détend toi.
Lou-ann resta bouche bée. Elle s’appétait à répondre mais se ravisa. Elle but quelques gorgées de bière qu’on venait de lui apporter tout en réfléchissant. Effectivement elle n’avait elle-même rien volé, certes elle était amie avec celle qui avait commis le forfait mais bon, ce n’était pas non plus très grave et puis qui était-elle pour juger le mode de vie des autres ! Aéline était calme, elle avait même un petit sourire en coin.
-Bon ok, mais ne fait pas ça trop souvent s’il te plait sinon plus personne ne viendra me voir ! Maintenant dis moi ce qui te trotte dans la tête.
-Tes clients avaient les bourses bien pleines, ça te tente d’en profiter avec moi ?!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La rencontre [terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
La rencontre [terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)
» Azur, adorable petite boule de poils bleue. (Terminé. )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pierres Sacrées :: Firen-
Sauter vers: