Pierres Sacrées

Forum RPG Médival Fantasy
 
N'oubliez pas de voter sur nos Top Sites toutes les deux heures !
Les inscriptions pour l'évent N°1 : L'assaut de Thenarÿs, sont closes. L'évent se passe ICI
Il reste de nombreux postes à prendre, allez voir ICI

Partagez | 
 

 Une vagabond peu prudent ( pv Cassy )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Une vagabond peu prudent ( pv Cassy )   Mar 25 Oct - 21:02

« - Je vais te faire avaler tes mots, sale lézard a plumes.

- Ouh ! Je vois que j’ai réussis a t’énervé.

Eoles se retourna en plein vol au moment ou le dragon adverse allait cracher sa flamme et souffla son souffle d’air. L’effet produit fut que le feu enfla et brula l’intérieur du corps du dragon. Mais cela n’était pas vraiment utile face à un dragon du feu. Eoles commença à descendre en piquet et commencé à semer son poursuivant. Malheureusement, trop préoccupé par ses arrière, il ne fit pas suffisamment attention et percuta le coté d’un sommet d’une montagne. Déstabilisé et choqué, l’autre le rattrapa et le prit a la gorge alors que la descente continué encore. Puis le coup s’abattit sur le coté droit du visage d’Eoles, le lui lacérant. Il parvint a se dégagé en plantant sa queue dans le flanc de son adversaire et gagna les nuages dans l’espoir d’y attiré son adversaire. Malheureusement un autre dragon s’interposa et Eoles put s’enfuir, bien décidé a retrouvé ce qui lui appartenait de droit. Même si amputé d’un œil désormais, les recherches n’en seraient que plus longues. Aucun autre dragon ne se lancerait a sa poursuite, ils savaient tous que Allys avait l’avantage de la vitesse et les autres dragons d’air n’était pas la pour venir régler ce petit détail. »

"9 Aneski 4312"

Allys ouvrit les yeux d’un coup, se cauchemar revenait rarement mais avait le mérite de le réveillé en sursaut. Le dragon/plume se leva tranquillement regarda autour de lui, il se trouvait dans une petite clairière bien dégager, le soleil était entrain de se lever ainsi les ombres était particulièrement allongé, donc l’homme se trouvé encore à l’ abri de ses rayons. Il s’approcha d’un petit ruisseau qui coulé dans le coin et se passa de l’eau sur le visage tout en touchant l’endroit ou s’était trouvé une cicatrice béante. Il s’étira en se demandant ce qu’il avait à faire à voix basse.

- Je dois … trouver un croc d’araignée géante, c’est bien ce que le contrat voulait. Le seul endroit ou j’ai une chance d’en trouvé c’est a Fëanör au lac Quêlnos. Le domaine des Enôrii, pas étonnant que personne n’en voulait de cette mission.

L’homme encore torse nu commença a attaché sa tunique puis s’assit sur un rocher pour consulter une carte. Il n’était plus bien loin du royaume Enôrii, plus qu’un petit détroit à passer. D’après ses estimations, Œil perdu devrait atteindre la lisière de leur foret en début d’après midi, en partant au plus tôt naturellement. Bien entendu à vol de dragon, il pourrait déjà y être mais bon, marcher ne lui faisait pas de mal. Allys alla réveillait la jument qui porté ses affaires et murmura quelque mot dans la langue animalière pour lui dire que le départ approché. L’animal produit un hennissement en guise d’approbation et l’homme récupéra Délécost dans son fourreau pour ensuite mettre sa cape de voyage sur le dos. Il rangea son épée à la base de son dos car elle était trop lourde pour la jument. Œil perdu jeta de l’eau sur les braises de son feu de camp puis prit la jument par le harnais pour quitté cette endroit.

- Allé viens ma belle, on a encore du chemin à faire et j’aimerais en finir pour que tu te repose une fois pour toute.

Ces estimations avait était bonne, le soleil atteignait son zénith et il fit une petite pause pour permettre a la jument de manger et se reposé. La forêt était déjà en vue, Allys se rendit compte qu’il avait marché plus vite qu’il ne le pensait et maintenant il était la, assis au sommet d’une petite colline à manger de la viande sécher et a scruté le domaine Enôrii. Mais c’était maintenant que les problèmes allait commencer. Le peuple de la forêt se nourrissait de sang, donc pour eux il était une proie et inversement. Visiblement, personne ne semblait savoir qu’il était un dragon exilé, heureusement pour lui. Néanmoins, Œil perdu avait rendu un ou deux service aux Enôrii durant les derniers millénaires, peut être cela allait-il jouer en sa faveur avec un peu de chance. Leurs « totems » également pouvaient être gênants car ils étaient faciles pour eux de voir que l’inconnu ne s’agissait pas d’un être humain, mais ils leur étaient impossibles de savoir qu’ils avaient un dragon à plume en face d’eux car Allys était le seul de cette espèce et probablement le seul dragon a savoir prendre une forme humaine. Les totems ne connaissaient pas les dragons à plumes, ainsi il ne pouvait pas discerner la véritable nature du mercenaire.

Il s’enfonça sans cherché à comprendre dans la forêt et déjà des bruits discret se faisait entendre, avait-il déjà était repéré ? Probablement. Des pointes de flèches reflété la lumière et il jugea bon de ne pas faire un pas de plus. Avait-il remarqué qu’il avait saisit son épée sous sa cape ? Le mieux était d’attendre qu’il remarque surtout son comportement passif. Un porte parole se désignerait surement pour venir lui dire de repartir, Allys refuserait car il allait toujours au bout de ses contrats, surtout quand une vie était en jeu. Mais les Enôrii devait se doutait qu’un croc d’araignée pouvait se vendre une petite fortune sur le marché, alors les raisons de sa présence n’allait pas être encourageant. Il se demandé également si certains d’entre eux l’avaient reconnu, après tout il était déjà passé par ici longtemps avant. Eh ce n’était pas vraiment son dernier passage en date, non ca devait faire la cinquième fois qu’il mettait le pied sur leur territoire. L’homme leva lentement son épée d’une main et déjà le bruit de corde tendu retentissez, puis il la planta dans le sol tout aussi tranquillement avant de levé les mains et de dire avec un léger sourire d’un ton décontracté et amical.

- Pourquoi ne pas sortir ? Maintenant que je n’ai plus d’arme.

Il attendit en prenant le harnais de djaïl dans une main, quelqu’un aurait le courage de se présenté ou bien la seul chose avec laquelle il aurait une entrevue serait une flèche dans la tête ?


Revenir en haut Aller en bas
Cassandre Ombrelune
Princesse de Fëanör
avatar

Messages : 322
Date d'inscription : 20/09/2011
Localisation : Fëanör

Feuille de personnage
Race: Enôrii
Classe : Princesse de Fëanör
Metier: Aède

MessageSujet: Re: Une vagabond peu prudent ( pv Cassy )   Lun 21 Nov - 10:03

L'aube se levait sur Fëanör, et les premiers rayons qu'envoyait le dieu du soleil, Krÿstólis, perçaient à travers le rideau doré qui donnait sur le lit de la princesse de la Cité de la Lune, Cassandre Ombrelune. Celle-ci se retourna en fronçant les sourcils et en gémissant, pour les éviter, et se cala contre le mur, emmitouflée dans sa couverture légère qui découvrit son corps quelque peu lorsqu'elle changea de position. Glissant avec douceur le long de ses hanches, la couverture dévoila le corps d'albâtre de la princesse, les muscles fins et peu visibles, une poitrine dévêtue et généreuse encadrée par l'épaisse chevelure noire et ébouriffée de l'Enôrii. Quelques minutes plus tard, elle décida d'ouvrir faiblement ses yeux qui luisaient d'un bleu étonnant, rappelant la couleur d'un saphir étincelant. En se redressant, elle glissa l'une des mèches qui lui était revenue sur le visage derrière ses oreilles longues et effilées, et dans un bâillement discret, passa ses longues jambes par-dessus la couverture et se redressa de son mètre quatre-vingt sept, avant d'attraper quelque un fin tissu pour couvrir sa nudité.

Elle prit une clochette et la secoua, produisant un tintement sonore, puis elle écarta le rideau pour laisser passer les traits chaleureux qui vinrent illuminer sa chambre. Quelques minutes plus tard, l'on vint frapper à la porte, puis une Enôrii affublée d'un tablier vint la saluer respectueusement. Cassandre y répondit en inclinant la tête.


« Voudrais-tu faire chauffer de l'eau afin que je puisse prendre mon bain, s'il te plait, Elenië ? »
« Ce sera chose faite, Dame Ombrelune » répondit la servante Elenïe. « Désirez-vous déjeuner d'abord, ma Dame ? »
« Oui, je te remercie, Elenië. Tu peux disposer, à présent. » répondit Cassandre en fermant ses yeux perçants.

L'Enôrii héritière du trône de la Cité de la Lune s'accouda à la fenêtre, un vent léger venant caresser ses cheveux. Il s'agissait indéniablement là d'une magnifique journée. Une journée idéale pour aller se promener et faire résonner dans tout Fëanör le son de son ocarina ou de sa lyre. Un Enôrii aux longs cheveux blonds frappa également à la porte, et Cassandre n'aurait même pas eu à se retourner pour deviner à l'odeur ce qu'il apportait dans une coupe d'or, incrustée de pierres précieuses. Du sang épais et sombre y avait été versé et la princesse remercia le valet en prenant la coupe et en en buvant quelques gorgées bienvenues. Tandis qu'elle buvait lentement le liquide vital, des Enôrii affluaient dans sa chambre en la saluant, refaisant son lit, nettoyant les poussières et tirant les autres rideaux. Elenië vint présenter de nouveau à la princesse pour lui signaler que son bain était prêt. Cette dernière acquiesça, posa sa coupe et emboîta le pas à sa servante qui se hâtait vers la salle de bain.

Lorsqu'elle plongea dans le liquide blanc et tiède, Cassandre eût un frisson de plaisir. Les plantes et les fleurs odorantes, versées dans du lait de Chantelune femelle étaient excellents pour la clarté et la douceur de la peau. Les louves ordinaires n'en produisaient pas de si excellent, contrairement à leurs consoeurs géantes qui avaient goûté l'eau du lac sacré de Fëanör.

Cassandre ressortit du bain une heure plus tard, et après s'être séchée, se vêtit d'une longue robe vert feuille et Elenië lui tressa quelques mèches de ses longs cheveux, les nouant derrière la tête et lui fixant une couronne de feuilles et de fleurs en argent. La princesse la remercia, et après être passée dans sa chambre une fois nouvelle pour prendre son ocarina, un arc et un carquois de flèches pour se protéger d'éventuels dangers, elle sortit du palais royal et de l'enceinte d'Enáwen, se dirigeant au cœur de la Forêt d'Argent. Cassandre regrettait que cela ne soit pas déjà la périodes des neiges, car Fëanör était tout simplement magnifique dans son manteau d'un blanc immaculé à cette période de l'année. Particulièrement la nuit où l'on était ébloui par la beauté des lueurs que les cristaux incrustés dans les troncs d'arbres et suspendus dans la cité projetaient sur les terres des Enôrii.

Elle se choisit son endroit favori, au pied du grand chêne dont les racines baignaient dans les eaux sacrées du lac Quêlnós, déposa arc et carquois et prit son ocarina qu'elle porta à ses lèvres. Fermant les yeux et faisant coulisser ses doigts longs et fins le long de son instrument, elle entama une douce mélodie qui retentissait parmi les arbres. On eût dit que même les oiseaux semblaient s'être tus pour écouter l'air envoûtant qu'elle jouait. Son initiation à la musique qui avait duré dix années avec son ancien mentor lui avait amplement servi. Grâce à lui, elle avait pu découvrir nombre de merveilles, dont les fameuses terres des dresseurs de Pégases, Delenör. Elle se remémorait encore les hautes tours dans lequelles les mages étudiaient les arcanes secrets de la magie, les immenses enclos dans lesquels étaient domptés les Pégases, et la cité de Nadûr, si belle et si raffinée que c'en était éblouissant. Elle aimerait beaucoup y retourner un jour, si cela s'avérait possible.

Mais tandis qu'elle se perdait dans ses rêveries, elle revint à la réalité et stoppa net de jouer sur son ocarina. Quelque chose, ou quelqu'un s'approchait. Humant l'air, elle ne parvint pas à reconnaître cette odeur étrange qui s'émanait de l'individu, et cela n'avait rien à voir avec l'équidé qui l'accompagnait. Fronçant les sourcils, elle rangea promptement le petit instrument contre son sein, reprit arc et flèches, et avec une agilité étonnante, grimpa lestement le vieux chêne éternel, rencontrant quelques difficultés à cause de sa robe qui la gênait dans sa progression. Elle demeura là, discrète, et vit bientôt approcher l'individu avec sa monture, à proximité du lac. Son regard devint perplexe. Que voulait-il ? Machinalement, elle avait bandé son arc, pointant la flèche en direction de l'inconnu, prête à tirer si cela s'avérait nécessaire. Il avait levé son épée d'une main -épée qui semblait tout de même lourde pour un être qui ne paraissait pas énormément musclé- et la planta dans le sol. La princesse haussa un sourcil, sans pour autant baisser sa garde, la flèche toujours pointée en direction de la tête de l'étranger. Ce dernier prit la parole d'un ton presque amusé, l'invitant à descendre et se présenter à lui, étant donné qu'il était désormais désarmé. Ne ressentant aucune agressivité de la part de l'homme, Cassandre se décida à sauter avec souplesse de l'arbre, et retomba avec élégance sur ses pieds. Elle s'avança avec sa démarche noble et féline en direction de l'homme et s'arrêta à une soixantaine de centimètres à peine de lui, afin de mieux le jauger, tenant toutefois encore son arc et sa flèche, au cas où il tenterait de l'agresser. Elle tenta d'adopter le même ton décontracté que lui, car elle n'avait qu'une arme à distance sur elle, tandis que lui aurait l'avantage au corps à corps. En revanche, elle savait qu'elle était plus rapide que lui et qu'elle pourrait le distancer en enchantant les racines pour lui laisser plus de temps pour rejoindre la Cité de la Lune et avertir la garde. De sa voix douce et envoûtante, elle prit la parole en langue courante, avec son fort accent Enôrii qui roulait les « r » et accentuait fortement les voyelles :


« Que venez-vous faire ici ? Et qui êtes-vous, pour vous aventurer dans la Forêt d'Argent ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://annalabyr.forumgratuit.org
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une vagabond peu prudent ( pv Cassy )   Mer 23 Nov - 9:19

Quelqu'un finit par se présenter, non pas qu'Allys dut attendre. Mais il était clair que cette femme avait le sens de l'honneur. Beaucoup d'autre aurait profité de l'occasion pour décocher leur flèche. Mais elle se présentât et a la voir, cette prestance, cette posture. Tout laissait voir qu'elle n'était pas un soldat. Si elle s'était présentée à lui, c'est qu'elle avait plus d'un tour dans son sac. A la voir, elle ne serait pas disposé a un combat rapproché et puis soyons honnête, un enorii seul n'aurait pas de grande chance dans un combat face a lui. On pouvait donc aisément supposé qu'elle était prête à s'enfuir au moindre faux pas du dragon/plume. Donc il devrait faire énormément attention à ses gestes et ses paroles. La voix de l'Enorii se fit entendre.

- Que venez-vous faire ici ? Et qui êtes-vous, pour vous aventurer dans la Forêt d'Argent ?

La voix elle aussi piqua le dragon. Tout montré qu'elle devait être une noble chez les Enorii, sa posture, son élégance. Il déplaça doucement son épée qui tomba au sol lourdement et s'inclina doucement, pour montré son respect probablement. Après tout, il fallait bien faire bonne impression. Mais avant de s'incliné, il fit deux pas en arrière afin d'éviter de la touché.
Le dragon/plume prit ensuite la parole en se relevant.

- Vous m'avez l'air d'une diplomate, peut être pourrions nous trouver un terrain d'entente. Qu'en dite vous ? Laissez-moi-vous expliqué le pourquoi du comment de ma présence.

Il prit doucement sa respiration, se doutant que de lourde négociation venait de commencé. Quelle raison avait-elle de l'aidé ? Devrait-il tout de suite lui dire ce qu'il était ? Non certainement pas. Il avait déjà fait cette erreur avec Arya, Allys ne pouvait pas prendre le risque que trop de personne ne découvre ce qu'il était. Donc il devait partir sur un donnant-donnant. Echanger un service contre un autre. Mais pour commencé, les présentations, peut-être avec de la chance se rappellerait-elle de son prénom.

- Je me nomme Allys Vayne, mais la plupart des gens me connaissent sous le nom d'Œil perdu. Je me demande .... Aurais-je affaire à une dame proche de la famille royale ?

Œil perdu savait qu'il avait touché pas loin du but. Une noble comme elle devait être proche de la famille royale, ou en tout cas elle en donnait l'impression. Il ramassa doucement son épée, en douceur, pour ne pas l'effrayé naturellement. Puis la replanta dans le sol pour poser les bras croisés sur le pommeau de celle ci. Faisant comprendre qu'il n'avait pas vraiment l'intention de l'utilisé. Désormais, il allait entrer dans le vif du sujet.

- Voila, je suis venu pour trouvé un croc d'araignée géante, ne pouvant en trouvé qu'ici voila la raison de ma visite. Si vous en avez de suite sous la main, je m'en irais sans demandé mon reste. Sinon, je me ferais un plaisir d'allé en cherché un a la source. Que je gagne ou perde ... ca vous fera une nuisance en moins. Vous êtes gagnante dans les deux cas, qu'en pensez-vous ?

Naturellement, il ne valait mieux pas préciser que le poison pouvait être particulièrement virulent et donc dangereux de laissé un "humain" s'en emparé. Mais Allys le faisait pour des raisons personnelles. Il n'eut d'autre choix que d'attendre la réponse, ou plutôt les réponses de la buveuse de sang.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une vagabond peu prudent ( pv Cassy )   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une vagabond peu prudent ( pv Cassy )
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» PERHAPS F X CANICHE/GRIFFON 9 ANS (59) ASSO VAGABOND & CO
» [Officiel] Nicodemus, L'Eternel Vagabond.
» Daren Abyssea [Vagabond]
» Zebron. [Vagabond et voleur]
» Alteor Seveach [ Mage Vagabond ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pierres Sacrées :: Lac Quêlnós-
Sauter vers: