Pierres Sacrées

Forum RPG Médival Fantasy
 
N'oubliez pas de voter sur nos Top Sites toutes les deux heures !
Les inscriptions pour l'évent N°1 : L'assaut de Thenarÿs, sont closes. L'évent se passe ICI
Il reste de nombreux postes à prendre, allez voir ICI

Partagez | 
 

 Un instant pour être sois-même. [PV : Cassandre Ombrelune]

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Cassandre Ombrelune
Princesse de Fëanör
avatar

Messages : 322
Date d'inscription : 20/09/2011
Localisation : Fëanör

Feuille de personnage
Race: Enôrii
Classe : Princesse de Fëanör
Metier: Aède

MessageSujet: Re: Un instant pour être sois-même. [PV : Cassandre Ombrelune]    Sam 7 Avr - 22:07


Cassandre attendit qu'Arya ne donne l'assaut, se préparant à contrer ses attaques à mains nues, du mieux qu'elle pourrait. Elle n'était pas experte dans le maniement des skêlz, mais n'était pas non plus mauvaise, en revanche, elle ne se servait de son corps comme arme que dans le but de chasser et de plonger ses crocs dans la chair d'un être vivant. Elle avait très brièvement retenu quelques mouvements qu'Elezar lui avait enseigné, mais cela remontait à plusieurs siècles, déjà. Elle avait par conséquent de nombreuses lacunes qui, elle l'espérait, Arya saurait combler. Celle-ci était d'ailleurs en position également, et après quelques secondes d'inertie, se jeta sur elle comme une tigresse.

La princesse esquiva les premiers assauts sans trop de difficulté, se surprenant elle-même, joie qui retomba bien vite avec la pensée qu'Arya y allait doucement pour ne pas trop la déstabiliser, puis cette dernière se décida à augmenter la cadence de ses coups. Cette fois, Cassandre fut bien obligée de se rendre à l'évidence qu'elle n'aurait pas tenu plus de deux minutes en combat réel contre le commandant de la garde royal, et cela l'exaspérait. Car si elle voulait un jour quitter le palais de Fëanör pour voir d'autres horizons, elle risquerait inexorablement de faire de mauvaises rencontres, et avec ses compétences actuelles en combat, elle ne ferait pas long feu hors de sa terre natale.

Arya entama une série de coups de plus en plus rapides, visant surtout au niveau des reins ce qui forçait Cassandre à esquiver comme elle le pouvait. Elle grogna sous la douleur mais tenta néanmoins d'encaisser. Elle bloqua une attaque faciale et utilisa sa jambe pour frapper Arya au genou, que celle-ci évita avant de faire de même. Cassandre chuta puis, sans savoir comment, Arya se retrouva derrière elle et lui fit une clé de bras, qui aurait pu lui déboiter l'épaule sans problème. Arya lui fournit ensuite quelques explications et lui présenta diverses techniques pratiques en combat réel, qui pourraient lui éviter beaucoup d'ennuis. Elle répéta les mouvements tandis que Cassandre la suivait, et ce, plusieurs fois de suite afin que cela soit bien imprégné dans son esprit. La commandante supputa qu'elle avait probablement déjà combattu autrefois, ce à quoi Cassandre répondit par un hochement de tête négatif.


« Non, je n'en ai jamais eu l'occasion, hormis lors des entraînements avec votre père. Vous savez, je ne quitte pas souvent notre terre, alors contre qui pourrais-je me battre ? J'admet qu'il y a parfois Eldakhar que je frappe lorsqu'il devient trop agaçant...mais peut-on compter qu'il s'agit véritablement d'un combat si l'adversaire est soumis dès la première frappe ? » demanda Cassandre avec un petit sourire qui dévoila ses crocs.

Arya lui apprit ensuite à reconnaître et situer les différents points vitaux. Il y en avait un au sommet du nez et un autre à sa base, aux tempes, aux carotides -c'était généralement là que mordaient les Enôrii, donc Cassandre connaissait celui-là-, la pomme d'Adam et les testicules pour les hommes, le plexus solaire, les côtes, etc. Cassandre les retint un à un et tandis qu'elle les révisait en tête, Arya lui expliqua que la baisse de sa garde lui avait permis d'en tirer profit et c'est ainsi qu'elle avait pu l'atteindre au genou. D'ailleurs, Cassandre boitillait toujours un peu, bien que ce fût minime. Elles recommencèrent ainsi à se battre pendant encore une heure, au bout de laquelle la princesse commença à en avoir un peu marre. Les deux Enôrii burent dans leur gourde pleine de sang, avant de reprendre le combat. Cassandre avait assimilé les bases et se débrouillait un peu mieux qu'au début. Elle pouvait encore s'améliorer à condition de s'entraîner régulièrement. Et elle entendait bien sûr profiter du savoir de la commandante de la garde royale en la matière.

Cassandre décida de se reposer un peu en s'allongeant contre un amas de feuilles mortes qu'elle disposa de manière à se construire un oreiller de fortune, puis ferma les yeux. Elle se délectait du chant des oiseaux qui agit sur elle comme une berceuse, et c'est avec cette musique enchanteresse et pure qu'elle finit par s'endormir. Elle ne se réveilla qu'une demie-heure plus tard en entendant le doux clapotis de l'eau. En se redressant, elle se rendit compte qu'Arya était entrain de récupérer son énergie en se baignant dans l'eau. Se disant qu'il s'agissait là d'une bonne idée, la princesse se releva et entreprit de se dévêtir pour se rendre dans l'eau également. Le sable s'incrustait entre ses orteils, ce qui lui parut gênant, mais cette sensation disparut bien vite lorsqu'elle plongea dans l'eau. Elle rejoignit Arya qu'elle éclaboussa sans prévenir. Arya parut gênée de se présenter nue devant la princesse qui ne s'en offusqua même pas, puisqu'elle dévoila son propre corps sans la moindre pudeur. Pourquoi craindre de montrer ce que Quêliniel leur avait offert ? La nudité était quelque chose de naturel dont il ne fallait pas avoir honte, mais cela dépendait des gens.

Après qu'elles se soient relaxées dans l'eau si fraîche et délicieuse qui bordait Fëanör, les deux Enôrii reprirent leurs vêtements et leurs gourdes, avant de repartir en direction de la forêt. Elles cheminèrent en sens inverse, et firent un détour pour ne pas rentrer au Palais directement. Elles se rendirent ainsi au Temple de la Lune, qui se tenait devant elles. Il était magnifique, avec deux hautes colonnes qui soutenaient l'entrée, et la déesse Quêliniel était représentée par une statue de marbre, tout au fond du temple. Des statues de Seigneurs Dragons de l'Eau se trouvaient également là, et un autel sur lequel étaient disposées des offrandes. Cassandre alluma une bougie et s'assit en prenant la position du lotus, pour prier.


« Pour Unÿndir qui a rejoint nos ancêtres, pour que tu saches que notre fille grandit et s'épanouit comme une fleur. Aux dernières nouvelles, elle avait réussi à accomplir son Aspect Totem dans sa totalité. Elle est devenue une vraie femme, à présent. Tu devrais être fier d'elle... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://annalabyr.forumgratuit.org
Arya Lÿrargent
Chef de la Garde Royale
avatar

Messages : 508
Date d'inscription : 20/09/2011
Age : 757

Feuille de personnage
Race: Enôrii
Classe : Rôdeur
Metier: Commandant de la Garde Royale Enôrii

MessageSujet: Re: Un instant pour être sois-même. [PV : Cassandre Ombrelune]    Dim 8 Avr - 3:05

    L'Enôrii esquissa un sourire qui dévoila ses crocs aiguisés. Tout en se passant la main dans les cheveux, elle posa son regard d'or sur la princesse héritière et un petit rire lui échappa. Ainsi, même au sein de la famille royale les enfants se battaient entre eux. Mais cela n'étonnait guère Arya qui avait eu quelques occasions pour parler avec Eldakhar, le jeune frère de Cassandre et donc de cerner son caractère, elle comprenait donc pourquoi elle en venait parfois aux mains.

    « Mmh ... non, ça ne compte pas, mais c'est amusant de voir qu'il se soumet à sa soeur d'un coup alors qu'il prend plaisir à se donner en spectacle lors de duel. S'il se battait contre vous, peut être que vous pourriez lui faire ravaler son air arrogant ... Je crois que j'ai trouvé votre test final, Eninÿa. »

    L'entrainement reprit. Arya s'évertuait à bien tout expliqué à Cassandre, ne se gênant pas pour recommencer jusqu'à ce qu'elle ait comprit la manoeuvre. Elle ne tenait pas à ce qu'il arrive quelque chose à la princesse, l'Enôrii s'efforçait donc de combler les lacunes de la princesse, qui s'avéraient plutôt nombreuse. Il était clair qu'il faudrait plusieurs entraînements de la sorte pour amener Cassandre à un meilleur niveau et ainsi la doter d'armes et de capacités qui pourraient la sortir d'affaire si elle devait avoir des problèmes en dehors d'Enawen et si, bien sûr, elle était seule. Cependant, plus l'entrainement avancé, plus elle sentait que son élève en avait assez et que la fatigue commençait à se faire sentir chez la princesse. Finalement, Arya mit un terme à l'entrainement, comprenant que Cassandre avait besoin de se reposer car, contrairement au commandant de la Garde, elle n'avait pas la même endurance et ne pouvait pas fournir d'efforts aussi longtemps qu'elle. Tandis sa majesté allait se reposer en s'allongeant un peu, Arya retira ses bottes et s'approcha du bord de l'eau en détachant ses cheveux. Un très léger vent vint aussitôt faire voleter quelques mèches ébène. Son regard se perdit peu à peu sur l'étendue bleutée qui lui faisait face, tandis que l'eau filait entre ses jambes et sous ses pieds qui s'enfonçaient un peu dans le sable. Jetant un regard en arrière, elle s'aperçue que Cassandre dormait, et l'Enôrii décida d'aller dans l'eau.

    Elle s'écarta de la mer et commença lentement à retirer ses vêtements, d'abord son haut puis sans bas, elle plia le tout plus ou moins bien et les posa sur un rochet, à l'abri de l'humidité. Le vent sur sa peau nue la fit frissonner, et l'Enôrii avança lentement dans l'eau, celle-ci étant, pour elle, à une température très agréable. Lorsqu'elle eu de l'eau jusqu'aux reins, elle plongea en avant et nagea sous l'eau quelques instants avant de refaire surface. Ses longues mèches aussi noires que la nuit descendait jusqu'au creux de ses reins. Elle en passa quelques-unes par-dessus son épaule, et celle-ci descendirent ainsi jusqu'à son nombril, dissimulant quelque peu sa poitrine. Elle leva le regard vers le ciel, les paupières clauses, et demeura ainsi une petite minute, avant de commencer à nager, récupérant des forces au contact de l'eau tandis que ses muscles se détendaient les un après les autres.

    De nouveau debout, de l'eau jusqu'à la taille, elle observait l'horizon, mais soudain une gerbe d'eau l'éclaboussa et elle se retourna vivement, se rendant ainsi compte de la présence de Cassandre à ses côtés. Elle se sentit tout de suite gênée par sa nudité, tandis que la princesse exposée la sienne sans complexe, faisant naitre une certaine rougeur sur les joues du commandant de la Garde. Après quelques minutes, elle se détendit à nouveau tout en se faisant à la présence de Cassandre à ses côtés, elle lui offrit même un sourire qui dévoila ses crocs. Cette journée contrastée beaucoup avec les autres, et l'Enôrii se mit à penser au lendemain, ce qui la fit grogner. Elle croisa le regard interrogatif de la princesse et lui expliqua.


    « Aujourd'hui est un jour de détente, mais demain je reprends le travail et dois me lever très tôt, bien avant le soleil. Un jour de repos, ce n'est pas suffisant. Ou plutôt les effectifs de la Garde ne sont pas suffisants, il faudrait les revoir, nous ne sommes qu'une dizaine après tout. »

    Arya se laissa aller en arrière dans l'eau, puis d'un battement de jambe aspergea la Princesse avant de disparaitre sous la surface, se dirigeant vers la plage. Lorsqu'elle émergea, ses longs cheveux noirs étaient en arrière. Tout en passant sa main dedans pour les démêler et les sécher en y retirant l'humidité, elle sortie de l'eau, dévoilant un corps finement musclé, au courbes très féminines et bien proportionnées. Il était clair que de ce côté-là, elle n'avait rien à envier aux autres femmes, elle était très bien servit. Elle se rhabilla rapidement, tout comme Cassandre, puis les deux femmes reprirent le chemin en direction de la Cité de la Lune. Cependant, elles firent un détour afin de ne pas rentrer tout de suite au Palais, et se rendirent donc au Temple de la Lune. Arya y venait de temps à autre pour prier et dire quelques mots pour son ancien fiancé et sa tendre mère, dont le souvenir restait intact malgré les siècles. Alors que Cassandre n'allumait qu'une seule bougie, l'Enôrii en alluma deux, une pour chacun des deux êtres aimés qui avaient brutalement disparu de sa vie. Elle vint ensuite s'asseoir auprès de la Princesse et l'écouta. Lorsque celle-ci se tut, Arya demeura silencieuse quelques instants, respectant ainsi le silence de Cassandre durant lequel elle envoya une prière aux dieux en pensant à son défunt époux. Puis ce fut son tour, et le commandant de la garde posa son regard sur la statue de la déesse Quêliniel.

    « Pour Celenduil. Je sais que tu ne souhaiterais pas me voir morfondre jusqu'à la fin de mes jours, c'est pour cela qu'aujourd'hui je décide d'avancer. Ton souvenir restera à jamais graver dans mon coeur. » Elle sortie alors l'alliance de sa mère de son décolleté et ôta la chaine de son cou, serrant l'anneau d'argent dans sa main droite. « Pour Arsenicia. Il ne se passe pas une journée sans que je pense à toi. Aujourd'hui plus que jamais j'aurai aimé t'avoir à mes côtés pour te faire part de mes doutes et me confier à toi. Je t'aime, mère, pour toujours et à jamais. »

    Elle ferma alors les yeux, une larme solitaire roulant sur sa joue. Arya avait fini par se faire à la mort de sa mère, mais au fond elle s'en voudrait toujours un peu pour ne pas avoir réagit assez vite. Si elle ne c'était pas caché, même quelques secondes, sa mère serait encore là. Les deux Enôrii restèrent à prier encore quelques temps, puis d'un commun accord décidèrent de rentrer. L'Enôrii aux yeux d'or remit la chaine retenant l'alliance d'Arsenicia autour de son cou, l'anneau apparent au-dessus de ses vêtements, puis elles se mirent en route, rentrant d'un pas souple et gracieux à Enawen. L'Enôrii raccompagna Cassandre jusqu'au Palais, saluant au passage les membres de la Garde en faction à ce moment. Elles marchèrent un moment dans le Palais lui-même, jusqu'aux appartements de la Princesse en fait.

    « Je conçois que ce fut pour vous une journée fatigante, mais il va falloir continuer ces entraînements si vous voulez avoir un meilleur niveau et être à même de vous défendre. Je vous consacrerais mes journée de repos, si cela vous convient, jusqu'à ce que je vous rendes ma démission tout du moins, nous verrons ensuite. Quoi qu'il en soit, n'hésitez pas à venir me rendre visite si vous n'avez rien à faire, ou à mon père, il sera heureux de vous voir. En attendant, reposez vous bien, Eninÿa. »

    L'Enôrii s'inclina respectueusement devant Cassandre puis lui offrit un dernier sourire avant de tourner les talons pour rentrer chez elle. Arya avait envie de passer le reste de la soirée, qui s'annonçait belle, avec sa soeur, Sönia, à qui elle n'avait pas parlé depuis un moment, ce qui était assez étonnant alors qu'elles habitaient sous le même toit. Le commandant de la Garde quitta donc la demeure ancestrale des Ombrelune et emprunta quelques ponts suspendus pour se rendre jusqu'à l'arbre qui soutenait sa demeure. Une fois à l'intérieur, elle passa en coup de vent devant sa soeur, qui discutait avec un autre Enôrii qu'elle ne connaissait pas, mais qu'elle salua tout de même, puis alla dans sa chambre et s'allongea sur son lit. Quelques minutes plus tard, Sönia y pénétrait et venait s'asseoir sur le bord du lit, son regard saphir plongé dans celui, doré, de sa soeur aînée.


    « Cassandre Ombrelune hein ? Je vois que tu as de belles fréquentations ces derniers temps. D'abord le prince qui te fais la cour et maintenant la Princesse que tu entraînes ... »
    « Jalouse ? »
    « Un peu oui, mais seulement pour Eldakhar. »

    Arya se mit à rire, vite suivi par sa soeur...


[Un dernier poste pour toi et tu clos, je pense qu'il n'y a plus rien à dire sur ce sujet =P]

~~~~~~~~~~~~


La chanson de BeB:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Un instant pour être sois-même. [PV : Cassandre Ombrelune]
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Sois unique. Sois vrai. Sois toi-même car la vie est trop courte pour que tu sois quelqu'un d'autre.
» Pour que tu sois belle, il faudra que tu le deviennes
» Il suffit d'un instant pour que ta vie entier vole en éclats. [MinHo Park/Octavie Serge]
» Rien que pour un instant [PV Merlin]
» Zeït. « Mourir c'est revivre, alors je te tuerai jusqu'à la fin, pour que tu puisse voir un autre lendemain. »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pierres Sacrées :: Enáwen : La Cité de la Lune-
Sauter vers: